Et si vous deveniez forgeron ?..

Salut les bricolo-geeks !

Si je reprends la parole aujourd’hui sur Simple Comme Geek (bin oui, ça faisait un moment..), c’est pour dénoncer une découverte incroyable ! Outrageante ! Révoltante !

Par hasard et par la volonté de mes amis, j’ai découvert une activité d’apprentissage qui propose de devenir forgeron en 2h…



“Non mais sans blague ?! Pour qui se prennent-ils pour aller proposer une formation accélérée pour devenir forgeron ?!…”






Quoi ? Vous voulez savoir de quoi je parle ? Ok, voici King’s Forge, le jeu de plateau

 

Mais qu’est-ce qu’il raconte ?

King’s Forge est un jeu de plateau pour 2 à 4 joueurs, alliant gestion de ressources, fabrication et opposition avec vos potes (si vous en avez). Le but du jeu est d’être le premier à fabriquer des objets, en fonction de ressources que vous devez collecter, tout en veillant à ne pas vous les faire voler, ni vos créations…

Petite histoire du jeu

King’s Forge est un jeu Game Salute issu d’un kick starter de 2013. Il a permis de réunir, en un mois, pas loin de 80 000 $ sur les 5000 requis, avec une participation de presque 1700 contributeurs ! Autant dire que le projet a sacrément plu ! (Normal, pour une forge…)

Le pitch

Oyez, Oyez ! Pendant les dernières Vêpres, le Roi Adolphoson Sedgwickson III a malheureusement été contraint de décapiter son forgeron royal en raison de son affinité ennuyeuse pour l’humour de mauvais goût. Par conséquent, ce décret royal annonce une offre d’emploi pour un poste de forgeron royal. Le salaire est de 1150 pièces d’or avec couverture santé. Vous avez également la possibilité d’opter pour une assurance vie (on ne sait jamais…). Pour poser votre candidature, réalisez en premier quatre objets de la liste de souhaits du Roi ! 

Voilà, tout est dit. Vos amis et vous allez vous opposer dans un concours du meilleur fabriquant. Stratégie élaborée et coups de poignards dans le dos sont de mise…

La prise en main

J’avoue, à l’ouverture, j’ai pris peur en voyant le contenu : des cartes, encore des cartes, des tuiles, des jetons, un plateau et pleiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin de dés ! Des noirs, des rouges, des verts, des bleus, des blancs et un violet ! C’est sûr, la prise en main allait être coton !

Hé bin non ! Il suffit d’ouvrir le livret pour comprendre tout ça… Allez, petit topo :

D’abord les cartes. Il y en a 2 types : les ressources et les objets à créer. Facile non ? Viennent ensuite les dés et c’est un peu plus compliqué. Hormis le violet, ils correspondent aux ressources à collecter, noir pour métal, vert pour bois, rouge pour gemme et bleu pour magie. Le violet, quant à lui, servira à gêner les joueurs par la suite (bin oui, fallait bien pouvoir se tirer dans le dos à un moment !).

Les tuiles représentent votre forge. Chacune ornée d’un blason, elles permettent de stocker vos ressources en attendant de pouvoir les utiliser.

Le plateau est bien entendu la zone de jeu. Il permet d’organiser la partie, de limiter les actions et d’anticiper les créations.

J’allais oublier le plus important : l’enclume ! Symbole du plus beau métier du monde (quoi ? Vous n’êtes pas d’accord?!), elle permet aussi de désigner le joueur qui commencera pour la manche en cours.

Un peu de gameplay maintenant

Le but du jeu est d’être le premier à fabriquer 4 objets pour le roi. Il faudra plusieurs manches pour y arriver…

Une manche se déroule en 3 phases :

  • la collecte des ressources
  • la fabrication (et accessoirement le vol)
  • le nettoyage

Présentation rapide des phases :

• La collecte des ressources

C’est la phase la plus stratégique du jeu. Aux joueurs de choisir alternativement parmi les cartes disponibles celles qui leur seront les plus utiles, celles qu’il faudra éviter de laisser à l’adversaire ou celles qu’il faudra sacrifier pour gagner quelques boni (pluriel de bonus).

Les cartes ont chacune 2 capacités. Sans rentrer dans le détail, la première sert à engranger des ressources tandis que la deuxième sert généralement à gagner des avantages pour la fabrication.

Chose un peu perturbante pour le débutant, les ressources acquises pendant cette phase sont mises en attente sur la tuile et, sauf avis contraire, ne peuvent être utilisées pendant cette manche.

Une fois le stock de ressources épuisé, place à la création.

• La fabrication

En fonction de ses ressources, le joueur pourra alors tenter de fabriquer un ou des objets. Pour cela, il va devoir lancer les dés correspondant aux couleurs indiquées sur les cartes objets et obtenir au moins aussi bien que les valeurs notées. Amis poissards, vous êtes prévenus !

Par exemple, pour un objet requérant 2 dés verts à 4, un dé rouge à 3 et un dé bleu à 4, le joueur lancera tous ses verts, rouges et bleu. S’il obtient deux dés verts au moins à 4, un dé rouge au moins à 3 et un bleu au moins à 4, la création est réussi !

Simple non ?..

Parlons maintenant un peu du vol… (Bin oui, il fallait bien pouvoir frapper un adversaire en douce ! )

S’il dispose des ressources nécessaires, le joueur suivant peut alors tenter de fabriquer le même objet et ainsi le voler. Pour cela, il lui faudra réussir aussi un jet de dés avec la difficulté de devoir faire mieux que le jet du joueur précédent !

Sur le même exemple :

(lettre = couleur, nombre = score aux dés)
Objet à créer (requis) : V4 / V4 / R3 / B4
Joueur 1(obtenu) : V4 / V5 / R3 / B5
Joueur 2(obtenu) : V5 / V5 / R3 / B5

Le joueur 2 vole l’objet au joueur 1, qui se venge en lui vidant sa chope sur la tête…

Cette phase recèle elle aussi pas mal de stratégie puisqu’il faut parfois calculer si on préfère priver un adversaire d’une création ou en fabriquer deux autres…

• Le nettoyage

Dernière étape de la manche, on fait le tri des ressources qu’on a mises de côté, de celles qu’on a sacrifiées et de celles qu’on a entassées.

Après cette phase, l’enclume passe au joueur suivant et c’est lui qui commencera pour la prochaine manche.

Ah, et niveau durée de jeu, une partie est annoncée durer 1h, sachez que la première vous en prendra bien 2 ! Les suivantes seront plus rapides, une fois que vous aurez compris la mécanique du jeu…

L’avis général

En passe de devenir mon jeu préféré même si quelques points noirs sont quand même à relever :

  • le livret de présentation est un peu obscur. J’ai eu la version en anglais et, pour ceux qui ne parlent pas la langue de Kim Kardashian, la compréhension est un peu difficile. On y fait le détail complet des actions possibles pendant chaque phase sans vraiment prendre en compte le joueur qui découvre. Un poil décourageant.. J’aurais aimé voir une présentation réduite, une mise en place rapide et un approfondissement ensuite. Mais ce n’est que mon avis !
  • la gestion des dés de ressources est difficile. J’aurais apprécié d’avoir en plus des cartes, dés et autres jetons un support pour stocker les dés nouvellement acquis et aligner ceux que j’avais en réserve. Au final, il faut les poser sur un coin de table et penser à les trier au risque de jouer les mauvais dés…

En résumé

Si je n’ai, pour l’instant, pu jouer que contre un seul adversaire à la fois, j’ai pris beaucoup de plaisir à mettre au point des stratégies et j’attends avec impatience le test à 4 joueurs. De même, je sais déjà que je m’amuserai en découvrant les extensions…

Et pour info, le jeu se trouve à 50 € environ. Selon moi, un bon investissement avant le retour de ma saison préférée…

A bientôt 🙂

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *